La fin d’une aventure

Aujourd’hui, j’ai tristement été témoin du désarrois de plusieurs chroniqueurs que je respecte. Le lien qui les relie, c’est Branchez-vous.com Or, la majorité d’entre-eux ont aujourd’hui appris via les médias sociaux que leur gagne-pain n’existerais plus bientôt.

Des messages comme ceux-ci, il y en a des tonnes sur Twitter. Certains compatissants, d’autres un peu moins…

Mon but ici n’est pas de faire leur procès, ils ont leurs opinions et j’ai la mienne. Pour moi, l’aventure et l’intérêt de Branchez-vous! était surtout au niveau de ses blogueurs et j’y ai fait nombre de découvertes. Plusieurs de ceux-ci sont de réels passionnés, qualité que j’affectionne tout particulièrement dans l’écriture.

De manière plus personnelle, ceux qui me connaissent un peu plus savent déjà que je collaborais depuis 2009 avec Jouez.com, la section blogue jeu-vidéo de Branchez-Vous. C’est grâce à ce travail que j’ai découvert une passion pour l’écriture et la rédaction. C’est grâce à ce travail que j’ai moi-même lancé plusieurs projets dont ce blogue, mais aussi Lan2k.net et EpeeLegendaire.com. C’est donc la fin d’une aventure pour moi a été révélatrice sur certaines forces qui étaient en moi dont je n’avais même pas connaissance. Je veux prendre le temps d’ailleurs de remercier François Taddei (Rédacteur en chef de Jouez.com) qui m’a accordé cette chance.

Si je suis nostalgique à l’idée que Branchez-Vous ne soit plus, je suis aussi en colère contre Rogers. Pour rappel, cette société avait fait l’acquisition de BV Media en août 2010. Je ne suis pas totalement contre le rachat de médias indépendants par de grandes sociétés, pour autant qu’on leur laisse leur liberté de presse mais surtout, la pérénité du projet. Et aujourd’hui, d’une manière totalement barbare et cavalière, Rogers a mis un terme à ce projet qui avait été lancé en 1995 par Patrick Pierra.

Encore une fois, je ne ferai pas le procès de Rogers ici. Pour eux, il ne s’agit que d’une simple décision d’affaire, des chiffres en moins dans une colonne d’un rapport comptable. J’ai toutefois une pensée forte envers tous ces blogueurs qui travaillaient avec passion et détermination chaque jour. Aujourd’hui, ce n’est pas qu’une vingtaine d’employés qui sont en deuils, mais bien tout le web québécois.

Pour moi, il s’agit de la fin d’une aventure. Je prendrai donc le temps de remercier tous ceux avec qui j’ai échangé depuis 2009, moment où j’ai commencé à écrire pour Jouez.com. Certains d’entre-vous, (vous vous reconnaîtrez) êtes maintenant mes amis. Bonnes chances dans vos projets futurs.

Quand David pousse Goliath à se surpasser

Plusieurs d’entre-vous commencez à me connaître, je suis un blogueur assez prolifique, dans ce sens que je passe beaucoup de temps dans une semaine à écrire, tant sur jouez.com, sur EpeeLegendaire.com ou ici, sur mon blogue personnel. Depuis quelques mois, on remarque qu’il y a non seulement une explosion au Québec tant au niveau des baladodiffusions que dans les blogues, de manière générale, mais en particulier dans le merveilleux monde du jeu vidéo et de la techno.

D’abord grandement sous-estimés par les grands majeurs dans ce domaine au Québec, on leur accorde maintenant beaucoup plus d’importance. On accepte leurs invitations aux podcasts, on les suit avec plus d’intérêt. Il faut dire que c’est souvent par passion et par désir d’être reconnu par M. Net, Ztélé et autres que plusieurs blogueurs ont débuté. Et maintenant, on observe un effet inverse. Les blogues indépendants rassemblent de plus en plus de lecteurs et d’auditeurs à leurs produits, soit parce que les gens s’y identifient ou parce que le contenu est très intéressant, voire même d’une grande qualité, en particulier pour des créateurs qui ne sont pas des « professionnels ». C’est même avec un peu un gros égo que je crois que nos petits blogues poussent les grands à se surpasser et à en faire plus.

Des exemples ? Récemment on peut voir un blogue apparaître sur la section de M. Net, où tous les chroniqueurs parlent de jeu ou de technologie selon leur bon vouloir. Des textes d’une grande qualité je dois dire, au plus grand plaisir de toute la communauté. Mais pourquoi pas avant ? J’ai l’impression que cette initiative aurait pu être prise bien avant. Un autre exemple, le blogue de Ztélé qui a maintenant beaucoup plus d’importance et de visibilité sur leur nouveau site web.

Pourtant, les blogues spécialisés indépendants existaient auparavant, quand on pense à un site comme Hardgamers.com qui rédigent sur le jeu vidéo avec passion depuis plus de 10 ans maintenant. La différence, c’est la pression populaire  qui vient maintenant de la base : comme tout le monde le fait, les grands n’ont d’autres choix que de le faire.

De mon côté, je me réjouis d’une telle initiative. Malgré que je défendrai toujours notre travail sur L’épée Légendaire, il faut avouer que les textes écrits par les profesionnels du milieu sont de calibre… professionnel! Des textes réfléchis, bien présentés et surtout où il sera possible d’y donner son opinion. Les grands réalisent enfin que l’Internet ne sert pas seulement qu’à plugger leur projet principal à la télé, mais aussi à donner du contenu exclusif et intéressant. Et pour ça, je vous lève mon chapeau.

De mon côté, je ressens un petit sentiment de fierté quand je pense que collectivement, nous les avons amené à faire un peu plus 🙂

Aidez Luc Desormeaux à aider Leucan !

Une fois de plus, Luc Desormeaux (AKA Scalazormo sur Twitter) tente d’amasser un maximum de fonds en participant au défi têtes Rasées de Leucan.

Vous êtes intéressé à donner ? Vous pouvez contacter Luc Desormeaux directement sur son site Internet en cliquant sur ce lien : CJUAP.com. La meilleure des chances Luc !

 

Étuis très attrayants pour Nintendo 3DS

Wow. Regardez les nouveaux étuis pour Nintendo 3DS, disponible sur le Club Nintendo. J’ai bien l’impression que je vais repasser une commande bientôt 🙂

My Nintendo News

Club Nintendo is now offering Mario and Luigi pouches for those of you that want somewhere special to keep your Nintendo 3DS. The Mario pouch was available a while ago on Club Nintendo, but they’ve now decided to add a Luigi pouch for good measure. The Mario and Luigi pouches are available from Club Nintendo for 250 points each.

View original post

Un hiver difficile

Après un retour des fêtes mouvementé (lire ici : nous avons tous vomi notre âme durant plus de deux heures sur la traverse Baie-Comeau – Matane), je pensais que nous aurions un hiver tranquille, sans histoire. Comme trop souvent, je me suis trompé.

Cette année la gastro-entérite est très virulente. Les jumeaux l’ont attrapé à la garderie et l’ont introduit dans la maison, alors nous avons tous été malade durant une semaine. Une fois passé, le système immunitaire des enfants a été trop faible pendant un certain temps et mes garçons ont chacun attrapé une infection des bronches, pendant que ma fille a développé une otite. Tout le monde sur les antibiotiques! De mon côté, j’ai attrapé l’une des plus grosse grippe de ma vie, d’abord musculaire, qui a ensuite migré dans mes sinus et ma gorge. J’ai perdu la voix durant une semaine, la pire journée étant celle où je devais enregistrer la Balado Légendaire. Pour la première fois, j’ai dû rater mon propre show…

Je croyais être au bout de ma peine, mais non. À la fin de la prise des antibiotiques, le système immunitaire des enfants était encore faible. Ils ont attrapé la gastro, encore. Une autre semaine à désinfecter / laver / ramasser le vomi partout dans la maison. Le sommeil est difficile, nous sommes extrêmement fatigué. Donc en trois semaines entre la fin janvier et la fin février, nous avons traversé ce qui a été notre pire hiver, et celui-ci n’est même pas terminé.

Espérons que le pire est derrière nous.

Mon cher Charles-Antoine

Bonsoir petit,

Le 10 janvier dernier, j’ai appris que tu avais reçu des ailes d’anges. Tu sais, pour nous qui sommes toujours “en bas”, c’était une bien triste nouvelle. Nous apprenions ainsi que malgré tous les efforts des équipes médicales et ceux de ton papa et ta maman, tu n’avais pas réussis à traverser cette épreuve inhumaine. Depuis je pense à toi.

Pourquoi, je ne le sais pas vraiment. Pour la première fois depuis des années, j’ai pleuré et je pleure toujours à la rédaction de ces mots. Pourtant, je ne te connaissais pas, je ne connais ni ton papa, ni ta maman. Et bien qu’ils n’habitent pas bien loin de moi, je n’ai jamais eu l’occasion de les rencontrer. Tu sais Charles-Antoine, je suis moi-aussi un papa. J’ai une grande fille de 4 ans, et deux petits garçons qui ont tout juste 13 mois (ils sont nés le 26 décembre, 2010). Depuis que tu es parti avec les autres anges, je pense à toi chaque fois que je les regarde, et je réfléchis. Je pense que je ne suis pas toujours un gentil papa. Je chicane très souvent ma petite fille pour des bêtises qui sont parfois bégnines, je me plains de ma petite vie. Je n’aime pas les rendez-vous successifs chez le médecin pour les garçons parce qu’elle les trouve trop petits. Je me plains de ma situation financière, je me plains constamment. Lorsque je vois que des personnes comme ton papa et ta maman sont aussi forts devant une situation hors de leur contrôle et bien pire que la mienne, je me sens bien faible.

Tu sais Charles-Antoine, je crois que tu aurais tout à gagné de rester près de ton papa et ta maman. Même si je ne les connais pas, je n’ai aucun doute qu’ils sont de très bonnes personnes et qu’ils méritent que tu veilles sur eux. Je crois qu’ils auront besoin de toute l’énergie que tu pourras leur apporter afin qu’ils puissent rester fort mais surtout unis, car il arrive dans une vie que des situations difficiles nous séparent, alors que nous devrions nous serrer les coudes. Pour ma part, même si tu es déjà bien loin de moi, tu m’as fait énormément réfléchir. Depuis 10 jours, je m’émerveille chaque fois que j’aperçois mes enfants, chaque fois qu’ils me font un sourire ou qu’ils ont besoin de réconforts. Tu sais, peu importe s’ils sont malades, joyeux, impolis ou simplement endormis, je m’efforcerai d’être meilleur car je sais maintenant que je suis privilégié. Je suis privilégié d’être papa de trois enfants en santé, qui sont près de moi.

Charles-Antoine, veille tes parents. De mon côté, je te promets de serrer mes enfants le plus souvent possible, comme le souhaiterait ton papa et ta maman. Dors bien, petit.

À tous les lecteurs de ce blogue, visitez http://frankberube.com pour envoyer toutes vos sympathies aux parents de Charles-Antoine.

Tagué

Ma vie 2011 : Rétrospective

La fin de l’année: bien souvent le moment de réfléchir sur ce qui s’est passé, sur ce que nous avons fait. Sur nos bons coups et les moins bons et de s’en servir comme base pour bien prérarer l’année suivante. Donc si j’y réfléchis bien, j’ai rien appris en 2010 car l’année 2011 a été l’une des plus dure de toute ma vie.

Bon ça peut vous sembler un peu exagéré. En y pensant bien peut-être pas: je n’ai pas vécu de deuil intense, je n’ai pas un enfant malade, je ne suis ni infirme, ni blessé, ni pauvre, ni en manque de quoi de ce soit. Alors quel est le problème. Et bien, c’est moi le problème.

2011 a été pour moi une année très difficile. Nouvelle maison, nouveaux enfants (oui oui, deux nouveaux). Tout cela paraît bien beau, mais dans la (ma) réalité, c’est différent. Revenons donc un peu en arrière. Été 2010: je ne prends pas congé pour conserver ceux-ci pour les travaux de construction, ce que je fais en octobre 2010. Novembre, emménagement. Décembre, naissance de Jacob et Olivier. Déjà fatigué, je vie dès cet instant sans sommeil. L’idée c’est que normalement lors de l’arrivée d’un enfant, les parents se relaient pour les nuits, pour éviter l’épuisement des deux à la fois. Dans notre situation, deux bébés ont nécessité deux parents, et comme nous n’habitons pas dans la même région que nos parents, nous avons eu de l’aide minimum. Résultat: papa et maman bien cernés.

Alors depuis décembre, je n’ai pas dormi. J’ai donc repris mon travail en février, fatigué comme jamais, avec l’obligation d’y retourner. Non, les parents qui ont des jumeaux n’ont pas plus de congés que les nouveaux parents avec un seul enfant. Si les garçons avaient fait leur nuit en 3 mois, peut-être on n’en parlerait plus aujourd’hui, mais sept mois sans dormir, ça épuise son homme.

Au fil de mois, je suis devenu de plus en plus maussade, soupe au lait, voire même agressif. Ma façon d’aborder les clients au travail a changé, de même que la manière d’aborder mes collèges et mes amis. Malgré le succès grandissant de http://lan2k.net que j’ai co-fondé, je pris la décision de quitter le navire pour démarrer mon propre projet. La raison ? Des détails, seulement des détails. Mais quand on n’est plus soi-même, des détails peuvent apparaître une montagne.

L’épée Légendaire me redonna  un nouveau souffle, ainsi qu’une soirée au douteux.org où j’ai fait la connaissance d’une bande de geek fort sympatique. Malgré tout, je n’étais pas revenu moi-même encore, et il arriva forcément ce qu’il devait arriver : j’ai pêté les plombs durant une soirée, j’ai brisé des liens, j’ai créé un froid. C’est à ce moment que j’ai compris que j’avais un problème.

Heureusement les nuits ont recommencé à revenir tout doucement ainsi que mon énergie. Aujourd’hui je suis plus patient, mais je ne suis jamais revenu au stade d’antant. Encore aujourd’hui je m’en veux énormément de la manière dont j’ai réagis. Et quoi qu’on en dise, je n’excuse rien: je ne devais pas tout simplement. Alors aujourd’hui je continue mon épopée avec L’épée Légendaire, on reconnaît mon travail, on suit attentivement ce qui s’y passe. Je fais de nouvelles connaissances, je discute, j’échange. Je regarde devant, j’ai un objectif.

Qu’est-ce qui m’attend pour 2012 ? Honnêtement j’en ai pas la moindre idée, sauf que je sais ce que je ne dois pas faire: retomber dans les insultes, le pétage de plomb car cette fois, je ne serez pas pardonné et j’y perdrai beaucoup. Je dois simplement continuer à faire mon petit bonhomme de chemin, en paix avec l’univers mais surtout, avec moi-même.