Ma vie 2011 : Rétrospective

La fin de l’année: bien souvent le moment de réfléchir sur ce qui s’est passé, sur ce que nous avons fait. Sur nos bons coups et les moins bons et de s’en servir comme base pour bien prérarer l’année suivante. Donc si j’y réfléchis bien, j’ai rien appris en 2010 car l’année 2011 a été l’une des plus dure de toute ma vie.

Bon ça peut vous sembler un peu exagéré. En y pensant bien peut-être pas: je n’ai pas vécu de deuil intense, je n’ai pas un enfant malade, je ne suis ni infirme, ni blessé, ni pauvre, ni en manque de quoi de ce soit. Alors quel est le problème. Et bien, c’est moi le problème.

2011 a été pour moi une année très difficile. Nouvelle maison, nouveaux enfants (oui oui, deux nouveaux). Tout cela paraît bien beau, mais dans la (ma) réalité, c’est différent. Revenons donc un peu en arrière. Été 2010: je ne prends pas congé pour conserver ceux-ci pour les travaux de construction, ce que je fais en octobre 2010. Novembre, emménagement. Décembre, naissance de Jacob et Olivier. Déjà fatigué, je vie dès cet instant sans sommeil. L’idée c’est que normalement lors de l’arrivée d’un enfant, les parents se relaient pour les nuits, pour éviter l’épuisement des deux à la fois. Dans notre situation, deux bébés ont nécessité deux parents, et comme nous n’habitons pas dans la même région que nos parents, nous avons eu de l’aide minimum. Résultat: papa et maman bien cernés.

Alors depuis décembre, je n’ai pas dormi. J’ai donc repris mon travail en février, fatigué comme jamais, avec l’obligation d’y retourner. Non, les parents qui ont des jumeaux n’ont pas plus de congés que les nouveaux parents avec un seul enfant. Si les garçons avaient fait leur nuit en 3 mois, peut-être on n’en parlerait plus aujourd’hui, mais sept mois sans dormir, ça épuise son homme.

Au fil de mois, je suis devenu de plus en plus maussade, soupe au lait, voire même agressif. Ma façon d’aborder les clients au travail a changé, de même que la manière d’aborder mes collèges et mes amis. Malgré le succès grandissant de http://lan2k.net que j’ai co-fondé, je pris la décision de quitter le navire pour démarrer mon propre projet. La raison ? Des détails, seulement des détails. Mais quand on n’est plus soi-même, des détails peuvent apparaître une montagne.

L’épée Légendaire me redonna  un nouveau souffle, ainsi qu’une soirée au douteux.org où j’ai fait la connaissance d’une bande de geek fort sympatique. Malgré tout, je n’étais pas revenu moi-même encore, et il arriva forcément ce qu’il devait arriver : j’ai pêté les plombs durant une soirée, j’ai brisé des liens, j’ai créé un froid. C’est à ce moment que j’ai compris que j’avais un problème.

Heureusement les nuits ont recommencé à revenir tout doucement ainsi que mon énergie. Aujourd’hui je suis plus patient, mais je ne suis jamais revenu au stade d’antant. Encore aujourd’hui je m’en veux énormément de la manière dont j’ai réagis. Et quoi qu’on en dise, je n’excuse rien: je ne devais pas tout simplement. Alors aujourd’hui je continue mon épopée avec L’épée Légendaire, on reconnaît mon travail, on suit attentivement ce qui s’y passe. Je fais de nouvelles connaissances, je discute, j’échange. Je regarde devant, j’ai un objectif.

Qu’est-ce qui m’attend pour 2012 ? Honnêtement j’en ai pas la moindre idée, sauf que je sais ce que je ne dois pas faire: retomber dans les insultes, le pétage de plomb car cette fois, je ne serez pas pardonné et j’y perdrai beaucoup. Je dois simplement continuer à faire mon petit bonhomme de chemin, en paix avec l’univers mais surtout, avec moi-même.

Publicités

4 réflexions sur “Ma vie 2011 : Rétrospective

  1. François Savard dit :

    Wow, très bon billet. En tant que père, il n’est pas facile pour notre orgueil masculin de dire que ca ne va pas. La société nous dis que nous, les hommes devons être fort, aussi fort qu’un chêne, pour soutenir notre douce et notre/nos progéniture. Cependant, comme j’ai dis une fois à ma conjointe, dans une fatigue des plus profonde : tu sais, tu n’a pas l’exclusivité de la fatigue.

    Je dois cependant dire que je me considère chanceux, mon fils de 10 mois dors 12 heures par nuit, et ce, depuis qu’il a 3 mois. Mais durant l’été j’ai passé proche de casser. Trop de fatigue. Je n’ose pas imaginer ce que tu peux ressentir.

    En tant qu' »homme-moderne » qui est très présent dans la vie de famille, nous nous devons de nous serrer les coudes. Et dit toi qu’il y a toujours quelqu’un avec qui tu peux discuter en jouant un game NHL 12.

    • François Savard dit :

      J’oubliais, j’ai commencé à écouter le podcast le l’épée légendaire il y a 2-3 semaines et je dois dire que j’aime bien ca. Vos faite du bon travail. Ca ne dois pas être facile de faire un podcast à distance.

  2. bernierjoannie dit :

    J’avoue que sa ne doit pas etre facile… jai vécu la meme chose a la fin de l’année 2010 et qui a décaller en 2011! Lorsque nous avons des bonnes bases, tout ira pour le mieux. Suffit de prendre son temps et respirer 🙂 Merci de tes encouragements! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :