Fier d’être gamer, mais pas fier d’être moi

Ce soir, très de bavardage sur le gaming, la techno et le jeu vidéo. À l’aube de mes vacances, j’ai été stupide comme jamais, histoire de partir bien reposé #Not. Je suis, ou devrais-je dire j’étais, gardien de but dans un groupe de hockey boule formé d’amis. Chaque jeudi, nous nous retrouvons au gymnase pour s’adonner à ce sport. Généralement, tout se passe sans encombres mais pas ce soir. Ce soir, j’ai merdé.

Les deux équipes sont toujours déterminées de manière arbitraire, ce qui forcément mène à un certain déséquilibre de temps à autres. Normalement, il n’y paraît pas trop mais ce soir, c’était une soirée très difficile. Dans la vie de tous les jours, je suis une personne assez calme qui ne laisse que très peu transparaître ses émotions, mais à l’intérieur, je suis un dragon. J’ai une force en moi que je me dois constamment de réprimer pour éviter de blesser mon entourage. Au cours des dernières semaines, la fatigue, les maux de têtes, les enfants, la vie de famille, le travail : tous les aspects de ma vie font que suis épuisé plus que jamais, comme j’en ai parlé dans un précédent billet. Sans vouloir utiliser tout ça comme excuses, force est de constater que ce soir, le dragon est sorti. À un moment, j’ai pêté les plombs et donné un coup de bâton dans le filet, ce qui n’a pas manqué de faire réagir la plupart des joueurs, mais en particulier mon meilleur ami. Il ne s’est d’ailleurs pas gêné de venir m’engueuler à deux reprises sur ce sujet, et avec raison. Je l’ai tout simplement envoyé pêtre. Comme si on pouvait faire cela à un ami.

Bref, en plus de la fatigue habituelle des dernières semaines, je viens de m’ajouter le poids d’une dispute inutile avec les autres. Non content d’avoir pêté les plombs, j’ai aussi envoyé un courriel de masse aux autres pour les envoyer promener de nouveau et annoncer que je ne jouerais plus au hockey avec eux. C’est dommage, car j’aime généralement ce sport. Sauf que ce soir, j’aurais dû me contrôler et je ne l’ai pas fait.

Pourquoi ? Je ne le sais pas. Peut-être mon inconscient cherche de plus en plus la solitude, une manière de me refermer sur moi un peu plus. Est-ce un signe du Burn-Out ? Est-ce que les réactions violentes, la fatigue, les maux de têtes constants sont des signes précurseurs ? Je ne le sais pas mais avec notre super système de santé, je n’ai pas de médecin que je peux consulter à ce sujet qui pourrait me faire un suivi, donc je ne le saurais jamais. Je devrais sans doute m’excuser auprès des autres, mais je suis un être orgeilleux qui a de la difficulté à communiquer ses émotions. Vous voyez, je ne suis pas une personne agréable, loin de là.

Les prochaines semaines seront déterminantes pour ma situation, tant sur le plan physique, émotionnel et sur ma santé. Je dois d’avantage respecter mon entourage, ne pas créer de remoux. Je dois me calmer, éteindre ce dragon qui vit dans mes trippes. Mais avant toute chose, je dois cesser immédiatement l’isolement provoqué, car à un moment donné, mon entourage ne demandera qu’à respecter ce désir et là, je serais seul pour toujours. Et si des gens concernés lisent ce texte, n’y répondez pas, cela ne sert à rien de se prendre la tête encore un peu plus, je veux simplement laisser la poussière retomber et passer à autre chose où il n’y aura plus de hockey, où il n’y aura plus de dragon.

Publicités

4 réflexions sur “Fier d’être gamer, mais pas fier d’être moi

  1. Ce n’est pas toujours évident de « vivre » en harmonie avec les amis, famille, collègues de travail, mais là ou on reconnait ses vrai amis, ce sont ceux qui reste, ceux qui comprenne que généralement tu es capable de te contrôler. Il m’est arrivé la même situation avec mon frère, pour une niaiserie en plus, mais au delà du fait que c’est mon frère, nous savons tous 2 que généralement nous pouvons nous contrôler mais que nous sommes que des être humains et que nous avons tous nos moments de faiblesse un jour ou l’autre. Ça ne doit surement pas être évident de s’excuser auprès de tout le monde, mais si tu crois que c’est la bonne chose à faire, car tu n’est pas fier de ta réaction, je ne peux que t’encourager à le faire. Tu aura au moins un poids (petit ou grand) de moins sur les épaules

  2. J’ai toujours pensé qu’il n’y a rien de plus difficile à maintenir que la stabilité, qu’elle soit d’esprit, de situation financière, familiale, etc. Ironiquement, être stable est beaucoup plus difficile à gérer et à « stabiliser » qu’être désordonné et sans structure.

    L’être humain est un être vivant assez complexe…d’un côté, il cherche à se créer un confort et une stabilité en se bourrant de chose matérielles et superflues, d’un autre il envi son voisin ou désire toujours quelque chose de (matériel ou abstrait) plus qui viendrait briser ce confort. Que veut-il vraiment? Accepter ce qu’il est et investir son énergie à maintenir ce qu’il a? Ou bien regarder plus loin, se poser plein de questions et essayer d’avoir et de vivre des choses différentes qui viendraient briser cette stabilité?

    Le combat continue et n’est pas facile pour tous. Rester stable et performant à tous les niveaux, plus je vis, plus je me rend compte que c’est quelque chose d’instable…

  3. […] n’étais pas revenu moi-même encore, et il arriva forcément ce qu’il devait arriver : j’ai pêté les plombs durant une soirée, j’ai brisé des liens, j’ai créé un froid. C’est à ce moment que j’ai […]

  4. […] frôlé la catastrophe à plusieurs reprises. J’ai traversé la dépression, j’ai vécu la fatigue, j’ai affronté le cancer (d’une autre personne), j’ai traversé des hivers […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :