Gamer et fier de l’être

Trop souvent, les préjugés terrassent le Gamer. « Toi ? Tu joues aux jeux vidéos ? Pourtant il n’y a aucune utilité, ce n’est pas concret, ça coute cher, et toute la violence du monde est causé par le jeu vidéo. » Comme si les croisades n’avaient pas existées avant.

Et pourtant oui, le Gamer s’assume, s’affiche, depuis très longtemps il est sorti du placard. N’en déplaise aux autres, il y a une utilité au jeu vidéo. Déconnecter, s’évader, camper des rôles impossibles autrement, vivre une autre vie. Le Gamer aime vivre d’autres vies de cette manière, sorti de son quotidien parfois ennuyant. N’en déplaise à la Belle, le Gamer aime aussi parfois passer une journée enfermé dans la maison à jouer au dernier titre acquis, les rideaux fermés pour éviter que le « méchant » soleil n’abîme la visibilité de l’image.

Cette sortie du placard c’est effectuée il y a déjà une quinzaine d’année et malgré les moqueries, le Gamer continue de jouer. Ce dernier y passe tous les types de frustrations : le travail, le couple, la fin de la saison du Canadiens. Oh certes le Gamer vit aussi certaines frustrations dans le jeu vidéo, mais celles-ci sont vite dissipées avec la réussite de l’objectif convoité.

Le Gamer est fier d’afficher qu’il est gamer. Ce domaine lui permet de s’instruire sur une foule de sujets, car le jeu vidéo est multi-disciplinaire. Parfois il ne s’agit d’un titre avec une histoire banale, futuriste ou complètement fictive, mais d’autres fois les jeux touchent l’Histoire, les époques passées, les conflits mondiaux, etc. Cette diversité fait la force du jeu vidéo, un peu comme du cinéma actif, où vous campez l’acteur principal à peu de frais, et ça le Gamer aime. Rapidement, le Gamer a acquis une certaine notoriété dans son domaine auprès de sa famille et de ses amis. On lui demande son opinion, ses conseils, ses trucs de jeux. On lui emprunte ses achats, on le lui remet parfois tardivement, mais généralement avec sourire.

Je suis Gamer et fier de l’être. Le jeu me passionne, m’habite. J’ai peur pour l’avenir de tous les gamers. L’industrie du jeu se transforme, tente  de nouvelles expériences et malheureusement, au détriment du joueur. Celui-ci se voit désormais dans l’obligation d’acheter des éléments supplémentaires dans un jeu imcomplet, pourtant acheté à plein prix. À une époque, on voyait le contenu téléchargeable comme un bonus, une manière d’allonger l’expérience. Maintenant, les grosses corporations vendent un jeu incomplet, où le joueur doit payer un supplément simplement pour débloquer du contenu déjà sur le disque. J’appelle tous les gamers à vous faire entendre. Cette voix qu’emprunte l’industrie n’est pas la bonne. Vous êtes informés, n’encouragez pas ces compagnies.

Je suis Gamer et fier de l’être, et je fais appel à tous les gamers, à tous ceux qui sont aussi fiers que moi de vous faire entendre sur les forums, les sites de ventes, les espaces commentaires. Un jour, si ces jeux incomplets ne sont pas vendus, peut-être l’industrie reverra son approche.

Publicités

2 réflexions sur “Gamer et fier de l’être

  1. Rebootman dit :

    Moi aussi je suis gamer et fier de l’être! Je me fais parfois traiter de geek quand j’ose dire que le JV est une de mes grandes passions (avec la BD alors je passe pour un gamin à 28 ans! lol), ça m’énerve assez les préjugés sur les joueurs… Mais bon, je fais avec, et puis ça ne va pas m’empêcher de jouer avec mes amis gamers bien évidemment! Allez, je vais massacrer du zombie sur L4D2!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :